Présentation du challenge

Nos sociétés sont devenues à la fois perméables et dépendantes à l’information qui, grâce à Internet, peut être facilement disséminée. Dans ce contexte, les images sont un vecteur majeur d’information ; on leur accorde souvent valeur de preuve pour étayer des opinions ou justifier des décisions. C’est pourquoi elles sont parfois des vecteurs puissants de désinformation. En effet, les utilisateurs de photographies numériques disposent de moyens sophistiqués permettant de les retoucher, voire de les contrefaire, sans en laisser de trace évidente.

Or si des retouches classiques (recadrage, modification de la colorimétrie, du contraste, de la luminosité, ...) peuvent être acceptées dans certains métiers consommateurs d’images, il n’empêche qu’une information falsifiée ainsi produite peut également fournir le moyen d’exercer des contraintes ou des pressions, sans violence apparente, mais conduisant à décrédibiliser, désinformer ou surinformer. Il est donc important de disposer d’outils qui permettront d’évaluer la confiance que l’on peut accorder à ce que les images donnent à voir.

S’il est relativement aisé de produire une image falsifiée en apparence intègre à partir d’une image d’origine, il devient extrêmement difficile de détecter la ou les retouche(s) apportée(s) sans disposer de la source, d’autant que le domaine de l’authentification en est encore à ses débuts. Le développement d’outils fiables et automatisés permettrait de lever le doute sur une information qui peut :

  • Porter préjudice à une personne physique (ex. : ajout d’élément compromettant à une photographie personnelle) ;
  • Modifier l’examen d’un justiciable (ex. : changement de plaque minéralogique, pédophilie) ;
  • Créer un faux événement (ex. : enrichissement de données à des fins de propagande) ;
  • Porter un préjudice économique à une société ou un organisme (ex. : retouche d’images de presse, canular industriel).

Le challenge DEFALS s’inscrit dans cette problématique. Plus précisément il s’agit de :

  • Initier et faire progresser la recherche en analyse d’images à des fins de vérification d’intégrité (détection aveugle de modification dans des images réelles) ;
  • Susciter des rapprochements entre les communautés de l’image et de l’optique, les utilisateurs finaux et les industriels.

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger ci-dessous les règles de participation au challenge DEFALS auxquelles sont soumises les 4 équipes participantes.